Ce site internet a été réalisé par Toile de fond, créateur de site internet et Et d'eau fraiche, studio graphique.
  • Elégance, précision, fluidité, mais aussi grande aisance de la palette agogique, les quatre musiciennes d’Ardeo ne déroge pas à leur réputation : elle portent même bien leur nom, prêtes à brûler de mille feux et crépitements ténus pour que se consume une ardente et vive musicalité. Superbe révélation… qui nous laisse aussi impatient d’en entendre d’autres. Né Praguois, viennois de style et naturalisé français en 1829, Reicha concrétisant un rare exemple d’assimilation entre deux cultures, ne pouvait imaginer meilleures ambassadrices [...] Pour l’heure délectez vous de ce cd excellemment réalisé.
    classiquenews.com, novembre 2014
  • (...) pour quatuor à cordes des standards de Jimi Hendrix que s'approprient avec brio les quatre filles de tempérament du Quatuor Ardeo, avant le fameux Adagio pour cordes op 11 de Samuel Barber.
    Le Monde, juin 2014
  • Venise, Festival Théodore Dubois, journée inaugurale du 14 avril 2012 - Nirvâna chambriste
    Suprême maîtrise plus manifeste encore (quoique que  harmoniquement, plus prévisible) pour le Quintette de 1905, quintessence de l'esprit français des salons où cette obsession de la lisibilité, des contrastes constants concrétise cet art si difficile de la conversation musicale: au point d'être à l'image du premier violon, en état de lévitation musicale (Carole Petitdemange) ! Aucun doute, le Palazzetto a fait planer le public en nous offrant une série d'accomplissements qui composent un Nirvâna chambriste inédit.

    Classicnews.com, avril 2012 (Alexandre Pham)
  • Un quatuor exceptionnel, constitué depuis 2001 de quatre jeunes femmes au talent affirmé (...) Ardeo, en latin «je brûle», est un nom judicieusement choisi, au regard de la fougue de l'interprétation de Carole et Olivia au violon, de Léa à l'alto et de Joëlle au violoncelle.
    Des lignes mélodiques légères et expressives, un esprit d'harmonie et la grande complicité qui unit les interprètes au travers de leurs sourires ont clôturé de la façon la plus séduisante cette saison musicale.

    » lire l'article

    Ladepeche.fr, avril 2013 (F.J.)
  • A Venise, le Palazzetto Bru Zane trouve ses marques
    Avec ses trois complices du Quatuor Ardeo et le pianiste David Violi, elle (Carole Petitdemange) en livre une interprétation tendre, passionnée, devant un auditoire médusé par tant de ferveur et de fougue. Pour cadre, un autre trésor du patrimoine vénitien, la Scuola San Giovanni Evangelista, à l’acoustique brillante.

    La Croix, mai 2012 (Emmanuelle Giuliani)
  • Quatre filles dans les cordes. En plus d'être féminin, le Quatuor Ardéo a la particularité d'être considéré comme une étoile montante des formations chambristes européennes.
    Pour terminer la saison de concerts de musique de chambre du Crea, René Martin, connu pour diriger également Les Folles Journées, a eu envie de mettre en avant le Quatuor Ardeo. S'il est rare qu'un quatuor à cordes soit totalement féminin, il faut aussi souligner l'unité parfaite et la délicatesse du jeu qui font son succès depuis plus d'une dizaine d'années.

    Nantes Grand Ouest, avril 2012 (N.Favreau)
  • Rencontre des musiques du Monde à La Baule L'identité musique de chambre est demeurée avec la prestation prodigieuse du Quatuor à cordes Ardeo, caractérisé par un jeu tout en nuances et particulièrement expressif.
    lien vers l'article »
    Ouest-France, mai 2012